GEORGES COTIN

georges cotin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Georges Cotin est un boxeur Français né le 02 Avril 1951 a Lure en Haute Saône Georges vit au sein d’une famille où règne le respect du travail et l’amour du sport. Le frère de Georges, Maurice mordu du Noble Art a fait connaitre la boxe à Georges qui aussitôt apprit à comprendre pour finalement aimer ce sport au point de lui donner ses lettres de noblesse. Georges et Maurice parcouraient pour s’entrainer dans la salle de Lure 30 Km a bicyclette ils s’entrainaient sous la houlette d’Armand Coquard a l’époque se souvient Georges il n’y avait pas de douches le seau d’eau faisant office de douche époque difficile ou boxer demandait d’énormes sacrifices.

La salle de Lure était une salle avec des champions de renom tels Michel Vinot (Champion de France professionnel) et qui par la suite est passé chez Jean Bretonnel , Maurice Cotin, Bernard Varennes, Alain Laine tous deux champions de France amateurs. Les années passant arrivât l’heure ou l’appel de l’armée l’emmena à  Fontainebleau au moment des jeux olympiques Georges qui était rapatrié a l’INS a Vincennes pour entrainer les sélectionnés des jeux ou il fut du reste retenu par trois fois en équipe de France. Les combats se sont succédés à l’étranger la renommée de Georges et ses exploits pugilistique le permettant il part livrer des combats à  Londres  vainqueur aux points, en Allemagne vainqueur avant la limite, en Italie il perd aux points.

Puis après l’armée Georges s’installe dans son village ou son frère Maurice constatant son potentiel pugilistique lui conseillât de passer professionnel en super plume chez Jean Bretonnel. Georges se rendit à l’évidence lui qui aimait la boxe, qu’il était important pour continuer les exploits d’accepter cette opportunité de passer professionnel et de surcroit chez Monsieur Jean. L’adaptation à Paris fut rude pour Georges il logeait dans un hôtel pendant trois mois puis a trouvé une chambre de bonne près du métro Faidherbe-Chaligny entre les quartiers populaires du vieux Paris, Nation et Bastille. Georges entre temps se marie avec Paulette Locatelli dont il aura un fils le jeune couple s’installe  à Alfortville (Val de Marne) près de Paris. Georges s’entrainait à la salle de Jean Bretonnel située au 23 rue du faubourg Saint Denis auprès de champions tels Jean-Claude Bouttier, Joel Bonnetaz, Jean-Baptiste Rolland et bien d’autres. En 1974 Georges devint finaliste du tournoi de Paris en indépendant avec quatre victoires avant la limite, deux nuls. Puis les combats s’accélèrent en professionnel Georges a un palmarès impressionnant quand on sait qu’à cette époque les combats ne se disputaient pas en douze rounds mais en quinze, Georges a obtenu dix victoires avant la limite, cinq aux points, trois nuls, et seize défaites, à l’étranger Georges est challenger Européen face à Natale Vezzoli ou aux huitième et neuvième rounds touché sur un contre et sur un coup de tête à l’appel du dixième round son entraineur le retient dans son coin durant ce combat Georges se souvient que Vezzoli s’accrochait souvent, tactique de l’Italien.

Georges a été sept fois champion de France professionnel et plein de souvenirs dans sa tête et des voyages à travers le monde un beau parcours pour un homme discret qui a marqué l’histoire de la Boxe bravo a vous pour cette belle carrière je vous imagine dans votre village de trois cents âmes fermant les yeux et entendre au loin les clameurs de la foule du palais des sports à Paris et enjambant les cordes et boxer, boxer, boxer merci à vous Georges Cotin de nous avoir donné tant de frissons et d’émotions chapeau bas Monsieur COTIN, les Anciens ne vous oublient pas .

Mark webmaster de Boxing Générations

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

×