GERARD TEYSSERON

4-1.jpg

 

 

 

Né le 10 octobre 1948 à Vernoux-en-Vivarais en Ardèche, Gérard Teysseron grandit dans des foyers et se réfugie dans le sport. Passionné de handball, il deviendra même, en 1971, président de l’Amical laïque d’Echirolles, après avoir rejoint Grenoble à la fin des années 60.

Monteur chauffeur de formation, Gérard Teysseron découvre la boxe en 1978 lors d’un gala. "Un vrai coup de foudre”, se rappelle-t-il aujourd’hui. Du coup, quand le club d’Echirolles se tourne vers lui pour trouver une salle où boxer, l’Ardéchois n’hésite pas une seconde : il cède le siège de l’Amical laïque et obtient un rôle de délégué de réunion au sein du club.

Peu à peu, il gravit les échelons et devient président en 1980. "L’intensité de cette discipline m’a convaincu que je devais devenir acteur et organiser des combats”, explique-t-il. Il prend alors en charge la carrière d’un certain René Jacquot, qu’il propulsera jusqu’au titre de champion du monde, en 1989. Un succès qui ouvre les portes de la gloire à Gérard Teysseron et à son club.

Dès lors, de nombreux boxeurs comme Carmelo Nato ou Angel Mona s’inscrivent à Echirolles. "On est devenu l’un des plus grands clubs français. Tout le monde venait chez nous, car je m’occupais de trouver des combats pour les boxeurs, mais aussi des emplois à côté”, se souvient-il. Sa réussite lui ouvre les portes du team RMO, une structure plus professionnelle, où il devient directeur sportif.

Là encore, une réelle réussite, puisque tous ses boxeurs deviendront au moins des champions d’Europe. Puis en 1992, Teysseron décide de se lancer en solo et de créer sa propre entreprise de production de combat : Europrom. De grands noms comme Boudouani, Girard, Salmon et plus récemment Mormeck travailleront avec lui.

En partenariat pendant de nombreuses années avec TF1, ce sexagénaire devient le numéro un de l’organisation de combat. Mais la fin des partenariats entre les grandes chaînes de télévision et sa discipline le conduiront à réorienter sa carrière. Vice-président de la fédération française de boxe jusqu’en 2004, il deviendra ensuite consultant pour Eurosport et, plus récemment, producteur pour Ma Chaîne Sport. Désormais, il a en charge l’avenir de la boxe. Merci a ce MONSIEUR pour le travail qu'il accomplit pour la Boxe.

Mark webmaster de Boxing Générations

4 votes. Moyenne 4.75 sur 5.