JAMES J.CORBETT

James corbett

 

 

 

 

 

 

 

 

 

James J. Corbett, né le 1er septembre 1866 à San Francisco, devient champion du monde des poids lourds le 7 septembre 1892 : en vingt et un rounds, à La Nouvelle-Orléans, il met K.O. le tenant du titre, John L. Sullivan, âgé de trente-quatre ans et alourdi par les excès de table. Ce Championnat du monde est le premier à se disputer avec des poings gantés et selon les règles dites « du [huitième] marquis de Queensberry ». Corbett ne cédera son titre que près de cinq ans plus tard : le 17 mars 1897 à Carson City (Nevada), il est mis K.O. au quatorzième round par Robert Fitzsimmons.

James Corbett est l'un des plus grands tacticiens de son temps. Connu davantage pour sa maîtrise des techniques défensives que pour la vigueur de ses assauts, il attaque par des coups vifs et rapides assénés au bon moment pour empêcher son adversaire de reprendre son équilibre. Le bon goût de Corbett et sa personnalité lui vaudront le surnom de « Gentleman Jim ». Très populaire, il contribue à donner ses titres de noblesse à la boxe professionnelle et à faire apprécier ce sport par le grand public.

James Corbett cesse de combattre en 1903, après une défaite face à James Jeffries. Il choisit le manager William A. Brady pour gérer son ring, puis fait quelques apparitions au théâtre. Considéré comme un comédien de talent, il incarne notamment le rôle principal dans Cashel Byron's Profession (La Profession de Cashel Byron) de George Bernard Shaw. Son autobiographie, The Roar of the Crowd (1925), sera adaptée pour le cinéma, sous le titre Gentleman Jim (1942), avec Errol Flynn dans le rôle-titre.

James Corbett meurt le 18 février 1933 à New York.

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.