JEAN SNEYERS

 Jean Sneyers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean Sneyers, l'un des plus grands boxeurs belges de l'après-guerre. Né en 1927, à Mulhouse, Sneyers, surnommé «l'ange du ring», fut avec Gustave Roth le seul pugiliste belge à être sacré champion d'Europe dans trois catégories de poids différentes.
Le 30 octobre 1950, il devenait champion d'Europe des poids mouche à Nottingham en battant aux points, en 15 rounds, l'Anglais Terry Allen. Moins de deux ans plus tard, le 21 mai 1952, à Glasgow, il s'emparait du titre européen des poids coq en battant l'Écossais Peter Keenan par K.-O. à la 5e reprise. Il abandonne son titre pour passer en poids plume, catégorie dans laquelle il ajoutera un troisième couronne européenne à son brillant palmarès en battant, devant son public, à Bruxelles, le Français Ray(mond) Famechon aux points, en 15 reprises, le 17 octobre 1953.

Il perdra son titre le 20 septembre 1954 à Paris lors de la revanche accordée à Famechon. Entre-temps il l'avait victorieusement défendu à Londres, le 16 février 1954, contre Sammy McCarthy qu'il avait battu aux points en 15 rounds. Le combat perdu à Paris contre Famechon fut l'un des plus terribles de sa carrière, car, dès le troisième round, Sneyers était contraint à l'abandon.

Le Bruxellois tentera un come-back en 1957. Le 21 janvier, il est battu à Paris par Chérif Hamia, vainqueur aux points en 15 reprises. Hamia ayant abandonné son titre, Sneyers reçoit une nouvelle occasion de conquérir la couronne européenne, le 18 août 1958, à San Remo, contre l'Italien Sergio Caprari. Un abandon à la 11e reprise le décide à mettre un point final à sa carrière de boxeur professionnel.

Outre ses trois titres européens, Sneyers pouvait encore s'enorgueillir de plusieurs couronnes belges. Dès 1945, il était sacré champion national des débutants en poids mouche. Deux ans plus tard, il ajoutait le titre des amateurs à son palmarès et, en 1947, il ajoutait celui des professionnels à sa carte de visite en battant Robaeys.
A 31 ans, il abandonnait la boxe après avoir livré 205 combats (amateurs et pros), remporté 190 victoires, concédé 4 matches nuls et n'avoir été battu qu'à 11 reprises

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×