JOE GUEZ

X s bellaichejoe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joë GUEZ, manager de boxe

Joë GUEZ, manager de boxe, professeur de culture physique et  masseur kinésithérapeute était connu comme le loup blanc à TUNIS.

Ce fut le 27 février 1923 que la Fédération Française de Boxe enregistra les couleurs de sa première salle.

Grand sportif, dès son plus jeune âge, à l’école, puis à la Maccabi où il était prévôt au Cercle pugilistique en 1923. Il jouait également au football comme arrière à l’UST, puis après avoir ouvert une salle « avenue de Londres prolongée » (entre le passage et le lac) il s’est installé, avec l’aide de Gaston PANSIERI, au ‘’Palais de la Culture Physique’’ rue de la Loire, près du Lycée Carnot, rue Guynemer, dans ce qui était plus connu comme étant la ‘’Salle Joë GUEZ’’.

Qui ne s’est pas inscrit, au moins un mois, pour faire de la culture physique ? Quel est le lycéen qui n’est pas allé régler (oh pas méchamment) un différend rue de la Loire devant la salle?

Comme l’a si bien écrit André NAHUM dans son livre ‘’Quatre boules de cuir’’ (Editeur Daniel RADFORD, série Bibliophane) c’est Joë qui a découvert puis lancé, avec l’aide de Maître Fernand MOSSé, (avocat et mécène), le jeune Young PEREZ qui devint Champion du Monde le 26 octobre 1931 en battant Frankie GENARO par K.O.

Il y avait alors une sacrée équipe avec, dans les plus connus, Billy SMADJA, Kid PEREZ, Edmond ZERBIB, Kid Jacquot, puis Victor GUETTA, Kid ANDRE, Young ROGER, Bill Jo COHEN, TAHAR (Champion d’Afrique du Nord, poids moyen), BAHRI (poids moyen 1ère série France), et à la fin de sa vie tous les jeunes espoirs comme Georges TOUITOU, Ali ben HAMED, Richard FARGEON, Simon BELLAICHE et surtout Félix BRAMI.

Joë laissait toujours une impression de cordialité et d’amitié chaleureuse à tous ceux qu’il rencontrait même à ceux qui venaient tirer ses propres boxeurs. Tous les boxeurs tunisiens ou étrangers qui le connaissaient l’appréciaient et lui ont signé de nombreux autographes.

 Il était ainsi estimé de Camille DORMONT, Charles COLIN, Etienne FERRARO, Auguste COLLET, KEDDAD, BELLALEM, Gaëtan ANNALORO, Kid HAFAÏED, Emile CHEMAMA, TIJANI (la mitrailleuse), Hanania BOHBOT, Alphonse HALIMI, Lahouari GODIH, Jimmy KING, Hamouda BOURAOUI, Théo MEDINA, Giovani MANCA, Albert YVEL, Nicolas GARILI, Leonardo GILIBERTI, Beppe De’JOANI, Alvaro CERASANI .

Joë GUEZ était connu surtout dans le milieu de la boxe, mais également par tous les sportifs même étrangers à la Tunisie qui trouvaient toujours un accueil très chaleureux à la salle.

Ainsi, Il avait reçu, dans les années trente, Marcel THIL le fameux champion aux nombreuses victoires par KO et  Lucien GAUDIN double champion olympique au fleuret et à l’épée en 1928 à Amsterdam.

A Paris, en janvier 1963, peu avant son décès, il avait été reçu par Georges CARPENTIER chez lui boulevard de la Madeleine avec Félix BRAMI et le manager Gaston Charles Raymond.

C’est encore lui qui a permis à BAHRI, à Claude MILAZZO, à Robert COHEN d’aller tenter leur chance en France et avec succès (COHEN Champion du monde).

Il avait reçu le Nichan Ifthikhar des mains du Bey et la Médaille d’Honneur de Bronze de l’Education Physique et des Sports. il possédait plusieurs cartes professionnelles. Entre autres il avait été reçu major de sa promotion lors de l’obtention du diplôme de manager lorsque celui-ci avait été exigé pour pouvoir exercer.

Il aura laissé l’image d’un homme droit, sincère et chaleureux.

 

Victor Guez

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

×