NINO BENVENUTI

Nino benvenuti

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Giovanni (dit Nino) Benvenuti est né le 26 avril 1938 à Trieste. Ce boxeur amateur remporte le titre olympique des poids welter lors des Jeux de Rome en 1960. Passé professionnel l'année suivante, il gagne ses soixante-cinq premiers combats. En 1965, il devient champion d'Europe des poids moyens, puis il bat son compatriote Sandro Mazzinghi, tenant du titre mondial des super-welter, et est sacré champion du monde dans cette catégorie. Jusque-là, Benvenuti n'avait boxé qu'en Italie. En 1966, il dispute ses premiers combats hors de son pays natal. Il conserve son titre européen à Berlin, face à l'Allemand Jupp Elze, mais, le 25 juin, il est battu à Séoul, aux points à l'issue des quinze rounds, par le Sud-Coréen Kim Ki-soo, qui s'empare de la ceinture mondiale des super-welter.

Nino Benvenuti ne va désormais boxer que dans la catégorie des poids moyens. Le 17 avril 1967, il livre son premier combat aux États-Unis. Il affronte, à New York, Emile Griffith, champion du monde des moyens. Il s'impose (aux points, en quinze rounds). Lors du match revanche, le 29 septembre 1967, Griffith récupère sa ceinture après un combat dont le verdict est de nouveau déterminé par les juges. Le 4 mars 1968, les deux adversaires se mesurent une troisième fois : Benvenuti reprend son titre, toujours aux points à l'issue des quinze rounds. Il défend cette ceinture avec succès plusieurs fois : d'abord en battant aux points Don Fullmer en quinze rounds le 14 décembre 1968, puis en voyant Fraser Scott disqualifié à la septième reprise le 4 octobre 1969, avant d'infliger un K.O. à Luis Rodriguez au onzième round le 22 novembre 1969.

Mis au tapis à la huitième reprise par Tom Bethea dans un combat où le titre mondial n'était pas en jeu, Benvenuti défend sa ceinture lors d'un match revanche contre cet adversaire le 23 mai 1970. Cette fois, Benvenuti s'impose par K.O. à la huitième reprise. Il remet son titre en jeu le 7 novembre 1970 à Rome, en affrontant un boxeur alors peu connu en Europe mais qui va par la suite se construire un exceptionnel palmarès, l'Argentin Carlos Monzón : ce dernier s'impose par K.O. à la douzième reprise. Le 8 mai 1971, à Monte Carlo, Benvenuti souhaite prendre une improbable revanche face à Monzón, mais abandonne à la troisième reprise. 

Nino Benvenuti raccroche alors les gants. Il a disputé quatre-vingt-dix combats. Il compte à son palmarès quatre-vingt-deux victoires (dont trente-cinq par K.O.), pour sept défaites et un match nul.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×