ARMAND VANNUCCI

 

Le jeune adolescent de la rue Fesch fera vite remarquer ses dispositions pugilistiques et ses qualités de puncheur aux mordus de la boxe. A cette époque, il fréquente la salle de boxe d'Antoine Filippi, grand manager du Ring ajaccien, qui lui permet de s'affiner et lui donner une maturité précoce.On décèle rapidement en lui, puissance, physique d'athlète, résistance aux coups et surtout un style à l'élégance incomparable.

Son talent dépasse vite les frontières de notre île. Ainsi, à l'âge de 19 ans, sur les conseils de connaisseurs et avec l'aval de sa famille, il "monte" à Paris.

Champion de Corse et de Provence, il intègre l'équipe de France amateur qui permettra à son team Roger Oqinarenne de lui faire signer son premier contrat professionnel.

Armand, grâce à ses premiers combats qu'il domine largement, devient vite la coqueluche de Paris. Devant 15000 spectateurs au Palais des Sports de Paris, il enverra son "ami" Attali, six fois au tapis avant de battre le champion de France en titre de l'époque, Ruellet. Ses lettres de noblesse acquises, il tiendra tête au gitan Annex qui reconnaîtra que le match nul qu'il concède au corse est injuste pour ce dernier.

A cette occasion, tout le monde dans le milieu de la boxe, se souvient de la fameuse phrase de Tino Rossi, présent ce jour-là :" Aujourd'hui, le soleil d'Austerlitz ne s'est pas levé pour nous !".

La réputation d'Armand franchi vite les océans. Un combat contre le redoutable champion du monde Ray Sugar Robinson est prévu en 1963. Il entrera alors dans la légende. Le Palais des Sports, avec ses 17000 places, est plein à craquer.

Après un combat acharné, Robinson est mis en grande difficulté. Mais il réussi à éviter le ko grâce notamment à son expérience, en rusant, s'accrochant, temporisant...pour lui permettre de reprendre son souffle. Le grand champion souffre le martyr. Aussi est-il heureux d'atteindre le coup de gong final.

Pourtant, la déception sera grande du côté français. Armand n'obtient qu'un match nul au grand dam de tout une salle. toute acquise à notre illustre compatriote.

Pour beaucoup, ce résultat est le fruit de tout un calcul des organisateurs mettant en exergue le fait qu'une défaite de l'Américain aurait compromis sa tournée en Europe.

Mais qu'importe ! Armand, ce jour-là est rentré dans la légende en tenant tête au sextuple champion du monde. Personnage Ô combien attachant, l'Ajaccien retourne en Corse en 1966. Il se consacre à sa famille, à ses passions (pétanque, pêche...). Il aura grandement marqué son époque de son empreinte.

A noter la grande passion pour le sport et la boxe en particulier, de la grande famille Vannucci qui, grâce à son courage et sa détermination, sert d'exemple à de nombreuses générations de jeunes.

7 votes. Moyenne 3.14 sur 5.

×