JACQUES HERBILLON

jacques-herbillon.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jacques HERBILLON dit Jacquot  né le 18/08/1928 à Romain (Marne) et décédé le 15/01/2011 à l'âge de 82ans à Châlons-en-Champagne (Marne) fut un grand champion français "gaucher" qui mesurait 1m65 pour 65kg.

Il débuta en amateur sous l'occupation en 1943 et fit son premier combat au théâtre de Châlons-en-Champagne, qui s'appelait encore à cette époque Châlons-sur-Marne. Il n'avait même pas 15ans, lors que l'âge légal était de 16ans. Il le fit sous un faux nom.

A son actif 200 combats dont 112 chez les pros, où il remporta 90 victoires pour 15 défaites et 7 nuls. Il mit un terme à sa carrière en 1959.

Il fut le rival du grand Charles HUMEZ chez les amateurs qui le battit lors d'un championnat de France en 1948.

Charles Humez était Champion de France pour la 4ème année consécutive.

Il fut 2 fois Champion de France chez les professionnels:

La première fois le 03/10/1953 à Reims, poids légers, contre Jacques PRIGENT (62 victoires)

Le 24/11/1955 il bat Sauveur Chiocca (73 victoires), titre en jeu, à Wagram.

Le 26/02/1956 il perd son titre contre Valère Benedetto (45 victoires) à Wagram.

La seconde fois le 15/02/1958 à Châlons, poids welters, contre Valère Benedetto (45 victoires)

Il défend son titre 4 fois, contre Gaston Mathieu (48 v), Maurice Auzel (44 v) Michel Lombardet (42 v)        et Michel François (53 v).

Le 06/06/1959 il perd son titre contre Michel Lombardet (42 victoires) aux points en 15 rounds à Besançon.

Il a combattu souvent à Paris mais aussi à Rome, Copenhague, Berlin, Madrid, Bruxelles et Oran.

Surnommé "le puncheur blême" il aura gagné durant toute sa carrière pro 46 combats pas KO ou avant la limite. C'est une performance de taille d'après les spécialistes et très peu de boxeurs français ont fait mieux. Il est juste derrière Charles Humez (47) mais devant Jean-Claude Bouttier (43) et Roger Ménétrey (42) entre autres.

Il avait été aussi un Challenger Européen à 2 reprises à Milan en 1954 et 1958.  Il ne fut battu à chaque fois qu'aux points en 15 rounds.  En 1954 c'était contre l'italien Duilio Loi futur Champion du monde (115 victoires) et en 1958 contre Emilio Marconi (53 victoires). A noter qu'il disputa son premier championnat d'Europe, un an seulement, après son passage chez les pros marqué par une série impressionnante de victoires avant la limite.

Le boxeur châlonnais aurait pu par ailleurs aisément faire partie de l'équipe tricolore aux JO de Londres en 1948, s'il n'avait été boudé par l'entraineur de l'époque qui "n'aimait pas les gauchers". Il a eu comme "manager" Marcel Dalsheimer.  La plus grande désillusion de sa carrière fut sa défaite contre le champion du monde américain Percy Bassett, le 02/01/1954 au Palais des Sports à Paris, par arrêt de l'arbitre au premier round.

Le boxeur châlonnais aura donc été un des sportifs phares de l'époque des grandes soirées de boxe et de catch au Cirque de Châlons et de Reims comme le fut aussi le catcheur châlonnais Marcel PAWLAS vice-Champion de France de lutte libre. C'était salle comble à chaque fois. Il en fut de même au Palais des Sports de Paris et à la Salle Wagram. Ayant arrêté la boxe, il occupera un poste important à l'usine HENKEL de Châlons.

 

JEAN-CLAUDE MARGUET POUR BOXING GENERATIONS

10 votes. Moyenne 2.70 sur 5.

×