JAMES DOUGLAS

james-douglas.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

James "Buster" Douglas, né le 7 Avril 1960, est un boxeur poids lourds américain méconnu dans le monde de la boxe jusqu'en 1990 où il bat Mike Tyson pour le titre mondial à Tokyo.

Ce poids lourds de Colombus dans l'Ohio débute sa carrière en 1981. Pendant 3 ans, il suit une carrière classique de boxeur sans briller: il gagne trois fois par KO contre Jesse Clark qui ne compte aucune victoire; perd contre David Bey lors du premier combat de celui-ci. Pénalisé de 2 points, il fait match nul contre le norvégien Steffen Tangstad (qui affrontera plus tard Michael Spinks).

À la fin de l'année 1983, il subit une défaite injustifiée à Atlantic City après 18 victoires (14 KO) 1 défaite et 1 nul. L'arbitre arrête le combat en sa défaveur au 9e round alors que Douglas a dominé les 8 rounds précédents.

La chance lui sourit en 1984 lorsqu'il faut trouver un adversaire en urgence à Randall Cobb (25 victoires, 3 défaites) pour un combat à Atlantic City. Le promoteur Don King trouve Douglas. Après sa victoire, la carrière de ce boxeur inconnu décolle.

En 1985, il participe à un tournoi ESPN de l'est des États-Unis. Il parvient en finale mais perd contre Jesse Fergusson. Il bat ensuite l'ancien champion Greg Page, ce qui lui permet de participer à un tournoi de réunification de la catégorie des lourds à Las Vegas en 1986. En 1987, vers la fin du tournoi il affronte le boxeur invaincu Tony Tuckerpour le titre IBF. Pour sa première opportunité mondiale, Douglas fait forte impression mais perd au 10e round alors qu'il fait jeu égal contre son adversaire.

Après ce combat, Douglas n'a plus aucune chance de conquérir un titre. Il reste anonyme et est récupéré par Don King qui se sert de lui pour compléter les soirées de boxe qu'il organise. De 1987 à 1989, il affronte et bat Trevor Berbick, Oliver Maccall et Jerry Halstead ce qui le propulse parmi les 10 meilleurs boxeurs mondiaux, mais il n'est pas pris au sérieux.

Vainqueur de Tyson

 

Mike Tyson, le champion invaincu et incontesté, domine la catégorie depuis 1986. Fin 1989, il doit normalement affronter son challenger officiel Donovan Ruddock. Mais, le promoteur Don King préfère l'opposer à l'un de ses autres boxeurs pour gagner plus d'argent. Il choisit Douglas. Le promoteur lui offre un million de dollars. Le challenger, qui est obligé de poser de la moquette pour pouvoir gagner sa vie, n'a jamais été autant payé.

Douglas est donné perdant à 42 contre 1, la côte la plus importante jamais donnée pour un championnat du monde des lourds. Les casinos de Las Vegas refusent non seulement de prendre les paris de ce combat mais aussi d'accueillir l'affrontement dans leurs établissements même si chaque combat de Tyson est attendu avec impatience par le public. Don King est obligé de l'organiser le 10 février 1990 au Korakuen Hall de Tokyo au Japon où Tyson a déjà combattu. Le stade de Tokyo reçoit beaucoup moins de monde que lors de son 1er combat. Ce championnat sera d'ailleurs peu suivi par le public américain qui préférait visionner le concours de dunks de la NBA diffusé en même temps préférant voir un sport plus intéressant que Tyson en train d'écraser un illustre inconnu.

Peu avant le combat, la mère de Douglas meurt alors que sa femme l'a quitté. Déprimé, le challenger passe ses frustrations en soignant particulièrement sa préparation et perd du poids.

Dès le premier round, Tyson apparait hors de forme, depuis son divorce avec sa femme et ses disputes et ruptures avec son entourage, il est loin de son apogée. Douglas, qui lui est physiquement supérieur de 10 centimètres et de 5 kg, lui impose sa technique: il le neutralise dans les accrochages et l'empêche d'utiliser ses coups les plus dangereux dans les corps à corps. Il prend courageusement l'initiative et grâce à son allonge évite les charges furieuses de Tyson qui a du mal à enchaîner. Au 5e round, Tyson est blessé à l'arcade sourcilière gauche. Handicapé, il devient de plus en plus facile à toucher par Douglas qui va même jusqu'à doubler ses coups. La fin est proche pour le champion qui réussit au 8e round a envoyer un uppercut qui envoie Douglas au sol. Il se relève et au round suivant punit Tyson dans ce qui est le meilleur round du combat. Les spectateurs l'acclament pendant que Tyson complètement à bout encaisse sans répliquer. C'est au 10e round que quelques crochets précédé d'un puissant uppercut envoient Tyson au sol. Celui-ci rampe et récupère son protège-dents sorti de sa bouche. L'arbitre le compte. Tyson ne réussit pas à se relever à temps et perd le combat. Douglas tombe en pleurs.

Les suites du combat

Sans être exceptionnel, Douglas faisait partie des meilleurs lourds et disposait d'un palmarès semblable à tous ceux des autres adversaires de Tyson : 29 victoires dont 19 par KO, 4 défaites et 1 nul. Le combat aurait sans doute été différent si Tyson avait été en pleine forme mais Douglas grâce à son match courageux avait réussi une énorme surprise. Suite au combat, Don King qui ne supportait pas la défaite de son boxeur préféré et surtout le plus lucratif lança une polémique à propos des 4 secondes supplémentaires dont Douglas avait bénéficié sans le vouloir au 8e round lors du compte de l'arbitre alors qu'il était à terre (le chronométreur était trop surpris de voir Douglas à terre et a commencé son compte en retard) King ne précisera pas que Tyson avait profité lui aussi de 4 secondes supplémentaires au 10 round lorsqu'il était au tapis.

Le nouveau champion devint alors le symbole que tout est possible si on veut se surpasser. La presse titra dans les journaux "Rocky lives" (Rocky est vivant) faisant référence au boxeur le plus célèbre du cinéma qui se révèle dans les mêmes circonstances que Douglas. Clint Eastwood qui souhaitait faire un film de boxe depuis longtemps voulut le prendre comme acteur principal. Un jeu vidéo: "James Douglas punch out" lui fut consacré (sur le même modèle que le jeu "Mike Tyson punch out" sorti avant).

Un nouveau casino de Las Vegas, le Mirage Hotel lui propose 25 millions de dollars (Tyson n'avait encore jamais touché autant pour un seul combat) pour affronter Evander Holyfield le 25 octobre 1990 pour ensuite lui proposer beaucoup plus pour une revanche attendue contre Tyson. Cette fois-ci Douglas néglige son entrainement, prend du poids et semble bien moins motivé. Il se présente hors de forme, et sera mis KO en trois rounds par Holyfield. Il prend sa retraite, la revanche attendue contre Tyson n'aura jamais lieu.

Come-Back

 

Devenu obèse, Douglas tombe dans un coma éthylique en 1994. Il en sort et six ans après sa défaite, il tente un come-back pour retrouver Mike Tyson qui est redevenu champion. Douglas remporte 6 victoires d'affilée contre des médiocres avant d'être sèchement battu dès le premier round par Lou Savarese qui l'envoie 3 fois à terre. Il combat encore deux fois avant de prendre définitivement sa retraite en 1999. À cette date, Douglas aurait normalement dû affronter Roy Jones jr. pour le premier combat poids lourds de celui-ci.

Douglas restera comme l'un des nombreux champions qui savent s'emparer d'un titre mais sont incapables de le défendre sérieusement. Il restera surtout comme l'auteur de la plus grande surprise de l'histoire de la boxe. Il ouvrit la voie à Evander Holyfield et Lennox Lewis qui affrontèrent et vainquirent Tyson avec la même technique que Douglas qui vit aujourd'hui dans un ranch qu'il a appelé le "quick jab".

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

×