MARCEL CERDAN

 

Marcel Cerdan Fiche d’identité

Nom complet Marcel Cerdan

Surnom Le Bombardier Marocain

Nationalité France France

Date de naissance 22 juillet 1916

Lieu de naissance Sidi-Bel-Abbès(Algérie)

Style Puncheur redoutable

Date de décès 28 octobre 1949

Lieu de décès São Miguel

Taille 1 m 69

Catégorie Poids moyens

Palmarès

Combats 123

Victoires 119

Victoires par KO 61

Défaites 4 (Aucune sur KO)

Titres obtenus Champion du monde (moyens) 1948

Marcel Cerdan (dit Le Bombardier marocain) était un champion de boxe français, de 1m 69 pour 73 kg, né Marcellin Cerdan [1] dans le "Petit Paris" de Sidi-Bel-Abbès (Algérie) le 22 juillet 1916, et décédé le 28 octobre 1949.

En 1922, sa famille s'installe à Casablanca (Maroc) et le jeune Marcel commence la boxe à l'âge de 8 ans. À 18 ans, il dispute son premier combat professionnel à Meknès.

Signalons un bref passage par le ballon rond, car Cerdan fut aussi un champion de football méconnu, en Afrique du Nord en 1942, en compagnie de Larbi Ben Barek.

Le 27 janvier 1943, il épouse Marinette Lopez.

Il débute à Paris à la Salle Wagram. Semant la terreur sur les rings dans les années 1940, il est surnommé « le bombardier marocain ». Après avoir gagné les titres français et européens, il devient champion du monde des poids moyens en battant Tony Zale (dit Le Roi du K.O.) le 21 septembre 1948, par arrêt de l'arbitre à la douzième reprise.

C'est à cette époque qu'il a une liaison avec la chanteuse Édith Piaf.

Il est battu ensuite par Jake LaMotta à Detroit, le 16 juin 1949. Une revanche est prévue pour le 2 décembre 1949 au Madison Square Garden.

Le 27 octobre 1949, Cerdan prend le Lockheed Constellation F-BAZN qui assure la liaison Paris-New York pour rejoindre sa compagne Édith Piaf et s'entraîner pour sa revanche contre Jake La Motta. L'avion s'écrase dans la nuit du 27 au 28, sur le Pico de Vara, une montagne de l'île São Miguel, dans l'archipel des Açores. Il n'y a aucun survivant parmi les 48 passagers de l'avion. Outre Cerdan, on déplore parmi les disparus la violoniste Ginette Neveu et le peintre Bernard Boutet de Monvel

Il a été élu au Boxing Hall of Fame en 1964.

Il eut trois fils : Marcel Jr. (4 décembre 1943), René (1er avril 1945) et Paul (1er octobre 1949).

15 votes. Moyenne 4.07 sur 5.

×