DANIEL ASSENOV

DANIEL ASSENVOV

 

 

Daniel Assenov, le Mike Tyson du village Koukorévo

Daniel Assénov en compagnie du président de la Fédération bulgare de boxe Krassimir Ininski.
Photo: bgboxing.org

 

On le surnommele Tyson du villageKoukorévo, région de Yambol, mais son vrai nom est Daniel Assenov. Il est né le 17 mai 1997. Le surnom lui est donné par son entraîneur Mladen Stalev qui voit dans son style de boxeur des influences de l’idole du jeune homme – la légende du boxe de Brooklyn Mike Tyson en lui promettant un brillant avenir. Il commence à faire de la boxe avec Dimitar Moutafov, le fondateur du club de boxe « Aprilets » qui est toujours son coach personnel. En 2013 Daniel remporte le titre européen juniors dans la catégorie de moins de 49 kg à Anapa en Russie et un an plus tard il est détrôné par le Britannique Mohamed Ali et se range à la deuxième place. En 2015, aux championnats d’Europe de boxe à Samokov il prend sa revanche et le Tyson bulgare remporte un nouveau titre européen chez les hommes dans la catégorie des moins de 52 kg dans un combat contre le même Britannique au nom qui fait peur - Mohamed Ali. Daniel est élu N°1 chez les jeunes sportifs de Bulgarie pour 2015 dans une enquête du site Viasport.bg. En plus de cela il se retrouve sur la liste des 10 meilleurs sportifs hommes. En compagnie de la championne européenne et mondiale de canoë-kayak Stanilia Stamenova il se hisse au Top 10 de la 43e édition de l’enquête de l’agence d’information BTA sur le « Sportif des Balkans 2015 ». Il explique que son frère ainé Katin Assenov, également boxeur du club Aprilets a joué un très grand rôle dans sa carrière de boxeur.

Снимка

Beaucoup d’efforts, des privations et de la sueur sont nécessaires dans la salle d’entraînement. Voici comment se déroule une journée de Daniel Assenov à la veille du grand tournoi international Strandja qui sera disputé du 22 au 28 février prochains:

„Les entraînements commencent tôt le matin vers 8H30. Si j’ai très sommeil, je ne prends pas de petit-déjeuner. Sinon j’avale deux œufs et je pars m’entraîner. Ensuite je n’ai pas beaucoup de temps libre et je ne mange pas à midi pour garder la forme. L’entraînement suivant commence à 14H00, ensuite je fais une pause. Je ne prends pas de sauna car au cours des périodes pendant lesquelles je dois perdre du poids, comme maintenant à la veille du tournoi, le sauna me fatiguent. Le soir je mange du poulet et je me couche très tôt”, explique Daniel.

Снимка

Ecoutons le sportif expliquer ce qui lui plait le moins en lui-même:

„En principe je me sous-estime et dans le même temps je m’investis à fond persuadé que je ne m’entraîne pas assez. J’ai l’impression de ne pas bien me préparer mais dans le même temps je suis toujours en très bonne forme”. 

Après un camp d’entraînement fatiguant des boxeurs de l’equipe nationale à Belmeken, Daniel Assenov a rejoint maintenant un autre camp d’entrainement à Sofia. Récemment l’équipe nationale s’est dotée d’un nouvel entraîneur en chef – le Cubain Joel Eugenio Soler Arrate. Le Tyson bulgare avoue qu’il a toujours des difficultés à s’adapter au nouveau style de l’entraîneur mais qu’il s’efforce de donner le meilleur de lui-même. Il fait des efforts pour adopter les nouveaux éléments tout en n’oubliant rien de bien de l’ancien style qui lui a permis de remporter le titre européen. Ecoutons au micro de Radio Bulgarie Internationale les impressions sur le talentueux jeune boxeur de l’entraîneur cubain: 

„Les principaux atouts de Daniel sur le ring sont ses réactions rapides et sa bonne défense. Il est très bon également au niveau de l’attaque et de la contre-attaque. Daniel est un des garçons qui ont les plus grandes chances de remporter une médaille aux JO à Rio cette année “.

Version française: Vladimir Sabev de RADIO BULGARIA 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×