LUCIAN BUTE

bute lucian

 

 

 

 

Lucian ’’Le Tombeur’’ Bute est né le 28 Février 1980, dans la communauté de Pechea, qui se situe à Galati en Roumanie. Parallèlement à son parcours de boxeur, il gradua en tant que professeur d’éducation physique à l’Université de Galati, dans son pays natal. Lucian est aussi détenteur d’une maîtrise en gestion du sport.

En 2003, Bute entreprit son cheminement professionnel dans la ville de Montréal sous la supervision de Stéphan Larouche. Ce dernier a été l’ex-entraîneur des retraités et anciens Champions du Monde, Éric Lucas et Léonard Dorin. C’est donc sous la gouverne d’une équipe bien nantie, que Bute se forgea un summum de reconnaissance de la part d’un public Québécois assoiffé de boxe et qui tenait à vénérer une nouvelle figure locale. Bute est l’un des rares boxeurs qui raviva la flamme de la boxe professionnelle du Québec au 21e siècle.

Pour ce faire, il s’exerça à la boxe pour une première fois à l’âge de 14 ans sous la direction de son entraîneur Felix Paun. C’est fidèle au rendez-vous, qu’il se présentait à l’entraînement avec deux sacs, un coussin de mousse et une paire de gants de boxe que tous ses compères utilisaient avec lui. Après seulement trois années complétées, Lucian fut sur le point de quitter la boxe dû à des problèmes médicaux. On lui diagnostiqua un problème de dysmorphie au niveau de sa colonne vertébrale. Après une série de traitements, Bute se rétablit complètement. Il représenta ensuite fièrement son pays d’origine en boxe amateur dans divers Championnats.

En effet, le boxeur de pur-sang roumain est réputé, entre autres, pour avoir connu une carrière amateur bien remplie. En tant que membre de l’équipe Nationale de la Roumanie, il livra 250 combats, où il fit la conquête de plusieurs Championnats Nationaux. En 1998, sous la tutelle de ses entraîneurs Basil et Titi Tudor, il remporta, chez les Welters, une première médaille de bronze lors des Championnats Mondiaux Junior en Argentine. Soudainement, il fut introduit dans l’équipe Nationale de la Roumanie dirigé par Francis Vastag. À sa première compétition majeure, en 1999, à Houston aux États-Unis, on lui décerna une médaille de bronze. En 2001, aux jeux de la francophonie qui se tenait à Ottawa, au Canada, il fit la conquête de la médaille d’or chez les Moyens. Enfin, à Bangkok en Thaïlande, toujours dans la catégorie des Poids Moyens, au 3e tour dans un combat de haut niveau contre le boxeur élite Kazakh Gennady Golovkin il s’inclina par KO au 4e round.

Après avoir mis une croix à son parcours amateur, Bute atterrit donc dans la province de Québec en 2003 pour débuter sa carrière professionnelle. En 2003, il fut impliqué dans une entente contractuelle avec l’organisation québécoise d’Interbox. Il devint le 3e boxeur roumain à joindre les rangs d’Interbox après l’ancien Champion du Monde WBA des Poids Légers, Léonard Dorin et l’ex Champion par Intérim des Mi-Lourds, Adrian Diaconu. Bute fut instantanément l’un des partenaires d’entrainement d’Éric Lucas en vue de sa préparation ultérieure dans un combat de Championnat majeur contre l’Allemand Markus Beyer.

C’est au fil du temps que la crédibilité de Bute prit un essor remarquable au Québec, et un peu plus tard, cela s’étendit jusqu’au niveau international. Le rêve de Lucian devint réalité, lors du gala du 19 Octobre 2007, au Centre Bell, où il s’avéra une icône de la boxe à la suite d’un retentissant Knockout au dépend du redoutable cogneur Alejandro Berrio. Lucian Bute s’accapara du titre IBF des Super-Moyens. Il devint historiquement le troisième Champion du Monde de l’écurie Interbox, après Éric Lucas et Léonard Dorin.

En tant que résident au Québec depuis 2007, Lucian s’exprimait déjà avec un français d’une éloquence bien soignée. Cet ex-Champion IBF se révélait un exemple de détermination, de travail et de discipline. À la suite de la conquête d’un des quatre titres majeurs (IBF), Lucian reçu l’hommage de quelques figures importantes incluant le Président Roumain Trajan Basescu, en plus de signer dans le livre d’or de la ville de Montréal. En 2012, Lucian obtint finalement sa citoyenneté canadienne.

En 2010, alors qu’il était Champion IBF des Super-Moyens, The Ring magazine nomma Lucian Bute ‘’Mr Body Puncher’’ pour ses coups dévastateurs au foie. À présent Bute est le champion NABF des Mi-Lourds. Il arrive au 4e rang mondial chez les Super-Moyens selon The Ring.

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×